imagen whatsapp contacto

Se Réinventer

À la fin d’une année qui a été perturbante dans tous les sens du terme, se réinventer est devenu aussi difficile que nécessaire. Cet article propose quelques idées et réflexions sur la nécessité d’une transformation personnelle.

Tu dois te réinventer ! Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu cette phrase au cours des derniers mois : mon conjoint, mes amis, mes collègues, même ma mère, tout le monde semble avoir accepté de me donner ce conseil définitif. En fait, je suis convaincu que beaucoup d’entre vous ont reçu des suggestions ou des conseils similaires (et bien intentionnés) de la part de personnes de votre entourage.

J’aimerais donc avoir votre avis : trouvez-vous ces quatre mots vraiment motivants ?

Personnellement, je n’aime pas être forcé, donc le verbe « devoir » ne fonctionne pas pour m’encourager. Quant à « me réinventer », cela semble si ambitieux et diffus à la fois que cela me dépasse plutôt que de me motiver. En fait, les dernières fois que quelqu’un m’a dit « tu devrais te réinventer », j’ai eu envie de répondre « et toi ? ».

Ce qui se passe en réalité, c’est que ces mots génèrent en moi la résistance typique au changement. Et c’est une bonne nouvelle. Selon le modèle de la courbe du changement (Dennis T. Jaffe et Cynthia D. Scott), être dans la phase de résistance signifie se trouver déjà dans le processus de transformation, et se diriger vers la phase d’exploration. Le moment le plus critique se situe dans la transition entre ces deux phases, qui exige que nous acceptions de laisser derrière nous « ce que nous avions avant » pour nous concentrer sur le présent immédiat, avec un œil sur l’avenir.

Ce ne sont pas les changements ou la nouvelle situation qui dérangent ou déstabilisent les gens. Le déclencheur de nos émotions est ce que nous devons laisser derrière nous.” (William Bridges)

La transformation numérique, l’agenda 2030 et tous les autres changements à venir nous poussent à entreprendre ce processus de transformation personnelle, avec un certain vertige, mais surtout beaucoup d’enthousiasme. Maintenant que nous sommes prêts à nous « réinventer », d’autres questions se posent : comment le faire, avec quelle intensité, pendant combien de temps, et par où commencer ?

Après y avoir réfléchi, j’ai identifié cinq idées que j’aimerais partager avec vous.

  1. Chaque fois qu’un proche nous dit « tu dois te réinventer », nous pouvons saisir l’occasion de l’impliquer dans ce processus de changement personnel, en lui posant les deux questions suivantes :
  • Quelle qualité perçois-tu en moi qui pourrait m’aider dans ce processus de transformation ?
  • Quel aspect devrais-je renforcer ou améliorer pour me réinventer ?
  1. Sur la base des commentaires reçus des autres, nous ferons le point sur nos points forts et les domaines à améliorer. En ce qui concerne les points forts, il est essentiel d’inclure toutes nos qualités personnelles ainsi que nos passe-temps, même s’ils ne semblent pas pertinents. Par exemple, je me souviendrai toujours qu’à mon arrivée en Espagne, j’ai obtenu un emploi, non pas grâce à mon expérience de plusieurs années dans les Ressources Humaines, mais grâce à un cours de formation de 15 heures auquel j’avais participé. Nous ne savons jamais à l’avance ce qui peut faire la différence, et encore moins dans un contexte aussi changeant que celui d’aujourd’hui.
  2. N’hésitez pas à demander de l’aide, à partager des informations, des connaissances et des expériences avec les autres. Le modèle du « self-made man » ou de la « self-made woman » appartient (heureusement) au siècle dernier. Aujourd’hui, la capacité à développer un réseau de contacts et à travailler en collaboration est un facteur clé de réussite.
  3. Cultiver notre curiosité et notre créativité par tous les moyens imaginables : lire, écouter de la musique, regarder des films, visiter des expositions, se promener en forêt ou surfer sur internet, beaucoup de choses peuvent servir de sources d’inspiration pour développer des idées de business ou des pistes pour repenser notre carrière professionnelle. Et bien sûr, se former encore et encore!
  4. Acceptez l’incertitude et la complexité comme faisant partie du jeu. Comme pour l’apprentissage d’une langue, si nous essayons de tout savoir et de tout mémoriser dès le début, nous serons voués à l’échec, car la tâche nous semblera impossible. Il s’agit de fournir un effort constant, en étant conscient qu’il y a beaucoup de choses que nous ne savons toujours pas, mais que petit à petit nous assimilerons de nouveaux aspects qui nous aideront à avancer dans notre processus de transformation personnelle.

Je suis convaincu qu’il existe bien d’autres idées qui peuvent faciliter ce voyage transformationnel, et je vous encourage à les partager ici et partout ailleurs où vous le souhaitez. Allons-nous nous réinventer ? Bien sûr, nous avons déjà commencé…

Partagez sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.